Bio



Laurent Astoul naît le 4 février 1990 en Avignon. Bercé par la musique dès son plus jeune âge, il apprend les bases du solfège. Il développe dans le même temps son amour pour la Chanson française et plus particulièrement pour les chansons de Georges Brassens.

Titulaire d’un baccalauréat dans la série Sciences Économiques et Sociales en 2008, il devient ouvrier dans le secteur privé pendant une dizaine d’années. Il garde parallèlement une pratique instrumentale à la guitare, jusqu’au jour où il découvre, derrière Georges Brassens, l’image de ce bonhomme jouant d’un « gros violon ». Le bonhomme, c’est Pierre Nicolas, et le « gros violon » c’est une contrebasse. C’est une révélation, un coup de cœur immédiat ! « J’ai compris à cet instant que c’est l’instrument qu’il me fallait… », dira-t-il quelques années plus tard. Il s’achète une contrebasse et commence à travailler l’instrument, observant de longues heures Pierre Nicolas qui sera indirectement son professeur.

Il se perfectionne ensuite avec des professionnels qui le feront progresser et lui transmettront l’amour du métier. En mars 2018, il rencontre André Chiron et devient son contrebassiste attitré, succédant ainsi à d’illustres noms de la contrebasse parmi lesquels Pierre Nicolas, Totol Masselier, Bernard Teissier et Pierre Fayolle.

En janvier 2019, il quitte son emploi de salarié et se lance dans la musique à plein temps. En septembre de cette même année, il publie la seule biographie consacrée à Pierre Nicolas Dans l’ombre de Brassens, un « juste retour des choses pour cet homme qui m’a tellement apporté » dira-t-il lors de la sortie du livre.

Il est à ce jour le contrebassiste de l’incontournable André Chiron et du groupe parisien Freddy & Co qu’il accompagne en concert et sur le chemin de leur second album (sortie prévue début 2021). Il intervient également auprès de l’association Liberté d’ExpreSson et de Monica Lopez pour son spectacle autour de Jean Ferrat.