Bio

Laurent Astoul naît le 4 février 1990 en Avignon. Dès son plus jeune âge, il est baigné dans une culture musicale qu’il mettra à profit tout au long de sa vie. Il apprend les bases du solfège au collège et développe un amour pour la Chanson française, en particulier les chansons de Brassens. En 2005, il entre au lycée général et délaisse quelques années la musique. Il prépare et réussit un baccalauréat dans la série Sciences Économiques et Sociales. En 2008, il quitte le système scolaire et devient ouvrier dans le secteur privé.

C’est quelques années plus tard qu’il reprend une pratique instrumentale. Il achète une guitare et travaille l’instrument jusqu’au jour où il découvre, derrière Brassens, un bonhomme jouant d’un « gros violon ». Le bonhomme, c’est Pierre Nicolas, et le « gros violon » c’est une contrebasse. C’est un véritable coup de cœur ! Laurent s’achète une contrebasse et commence à travailler l’instrument, observant de longues heures Pierre Nicolas qui sera indirectement son professeur.

Il joue ensuite durant quelques années avec des musiciens de la région, dans le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône principalement. Au total plus d’une vingtaine de musiciens amateurs, mais non moins talentueux.

Il rencontre en janvier 2018 l’auteur-compositeur Yves Michel qui lui propose d’intégrer le tour de chant Au temps du Cabaret. En mars de cette même année, il participe au film D’une roue à l’autre de Pierre Catusse. C’est à cette occasion qu’il rencontre André Chiron et qu’il devient son contrebassiste officiel.

Après avoir quitté son emploi dans le secteur privé, il se lance pleinement dans la musique et dans l’écriture. Il a, depuis, travaillé et partagé la scène, sur des durées plus ou moins longues, avec bon nombre d’artistes de talent tels André Chiron, Yves Michel, Coco Briaval, Gérard Yung, William Léon, Laurent Comtat, Jean-Sébastien Bressy, Jean-Marc Dermesropian, Gérald Bataille, etc.

En septembre 2019, il publie son premier livre Dans l’ombre de Brassens, une biographie entièrement consacrée à Pierre Nicolas et qui est la synthèse de six années de recherches. C’est d’ailleurs la première fois qu’un ouvrage est pleinement consacré à ce musicien de talent.

Laurent Astoul réside depuis une vingtaine d’années à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), à une dizaine de kilomètres d’Avignon.